9 lieux insolites et atypiques à Séville

Découvrez le sommaire de votre article voyage

La ville de Séville est connue comme étant une référence en termes de haut lieu du tourisme en Espagne. Avec ses bâtiments qui sont les vestiges de son histoire et son originalité culturelle, elle reste donc une destination de choix pour beaucoup de touristes.

Si vous recherchez les preuves de cette originalité, vous les trouverez dans les lieux insolites qui sont éparpillés dans les quartiers de Séville. Du palais de l’Alcazar à la Bicicleteria, découvrez ci-dessous les trésors attypiques de la capitale andalouse.

L’Alcazar, un palais insolite à Séville

L’Alcazar Royal est l’un des monuments incontournables de Séville. C’est l’un des palais les plus anciens du monde et le lieu de résidence du roi d’Espagne quand il séjourne dans la ville. Son style à la fois arabe et mauresque met en valeur l’art mudéjar et attire l’attention de plusieurs visiteurs. La décoration magnifique de l’intérieur et de l’extérieur du palais dans ses moindres centimètres fait son charme. 

C’est d’ailleurs pour son ambiance royale et luxueuse qu’il a été choisi pour le tournage de la célèbre série Games of Thrones. Les murs du palais conservent les secrets du tournage de la série. Avec un peu d’attention, l’on peut reconnaître à l’Alcazar la terre de Dorne, le peuple du sud de Westeros. Ses jardins immenses dotés de fontaines, de jets d’eau et de parterres fleuris représentent le coin idéal pour la promenade.

La tour Giralda

Il s’agit du sommet de la cathédrale de Séville. Autrefois minaret de l’ancienne mosquée, il a été complété par un tiers supérieur qui sert de support aux cloches. C’est désormais une grande tour de 97,5 mètres de haut qui révèle la beauté arabe. Pour y accéder, on passe par un sol incliné. Son sommet permet d’avoir une vue splendide sur l’ensemble de la ville de Séville.

Metropol Parasol, un monument insolite de Séville

C’est un monument récent de Séville et sans doute l’un des plus insolites. Érigé en 2011, il est aussi nommé las setas et a été assez critiqué à son édification. Il est situé au cœur de la ville, plus précisément au quartier luzerne. Sa structure en bois gigantesque a une forme typique de parasol tantôt qualifié de parapluie, de champignon, de paysage ou de nuage. Elle semble différente du style classique andalou. Le Metropol Parasol occupe une surface de 11 000 m2 et a été construit avec 3500 pièces de bois. 

Sa construction présente 5 niveaux étroitement liés entre eux. En son sein, il y a le marché, la Plaza Mayor, le musée archéologique, l’Antiquarium et une passerelle au sommet. Ce dernier à une superficie de 250 mètres et offre une vue à 360 degrés de la ville de Séville. Son plus haut sommet nommé le Mirador offre un panorama de la Giralda de la Cathédrale de Séville. Il est conseillé de s’y rendre en fin de journée pour admirer le coucher du soleil sur la ville depuis le sommet. 

Le parc Maria Luisa

Situé en face de la place d’Espagne, le célèbre parc Maria Luisa est l’un des parcs les plus anciens de la ville de Séville. Depuis le début du 19e siècle, il accueille des locaux et visiteurs surtout pendant les jours d’été. Se promener sous ses sentiers ombragés, entre ses plantations d’arbres méditerranéens, ses fleurs colorées, ses bassins, ses étangs, ses fontaines procure une sensation de fraîcheur très appréciée par les visiteurs. Il présente le cadre idéal pour une balade romantique, un pique-nique ou une promenade à vélo. 

Dans le parc, certains éléments attirent l’attention de plus d’un visiteur : la fontaine des grenouilles, le bassin des nénuphars, la fontaine des lions, l’île des canards, sans oublier le jardin de las Delicias de Arjona. Son espace vert est contiguë au fleuve Guadalquivir. Au sein du parc, plusieurs pavillons ont été construits : les pavillons des États-Unis, du Mexique, de l’Argentine, de la Colombie, du Brésil et celui du Guatemala. Aussi, à proximité du parc se trouve la Plaza de America, le musée archéologique et le pavillon mudéjar.    

Le monastère de la Cartuja, un des lieux insolites de Séville

Monastère de l’ordre des Chartreux au 15e siècle, le monastère de la Cartuja a connu des transformations à travers le temps. Abandonné par ses résidents en 1836, le bâtiment a servi de fabrique de céramique. Appelé aujourd’hui « La Cartuja de Séville », il a conservé ses cheminées d’antan. Il a accueilli Christoph Colomb qui y a préparé ses voyages dans le monde. Le monastère a principalement été utile à l’exposition universelle de 1992. Il a été restauré à cette occasion pour servir de bâtiment principal. 

Actuellement investi par le centre andalou d’art contemporain (CAAC), il sert pour présenter l’art moderne à travers diverses expositions. La Casa Prioral, la chapelle, la salle capitulaire ainsi que la crypte funéraire sont autant de choses à voir dans le monastère. C’est l’une des attractions touristiques de la ville de Séville que l’on peut visiter à vélo de même que le reste du site de l’exposition universelle de 1992.

Le site de l’Exposition universelle de 1992

Des années après la tenue de l’exposition universelle de Séville en 1992, le site conserve toujours des souvenirs de l’évènement. Une partie des 102 pavillons construits a été détruite, mais des réhabilitations ont été faites. Certains bâtiments sont désormais utilisés par des entreprises privées, des organismes gouvernementaux et l’université de Séville. Le parc Isla Màgica y est installé ainsi que d’autres nouvelles institutions. 

On peut y accéder par l’entrée principale située sur le Guadalquivir Barqueta Bridge. Autrefois très animée, elle garde toujours des coins magnifiques à voir tels que certains pavillons du parc technologique Cartuja, de grandes avenues, et bien d’autres. Malgré les transformations qu’elle a subies, sa beauté extérieure et intérieure demeure.

El Rinconcillo : le bar le plus ancien et authentique de Séville

Fondé depuis 1670, El Rinconcillo a résisté aux siècles et est aujourd’hui le plus vieux bar à Séville. Malgré le temps, il a su conserver son charme sévillan traditionnel et son authenticité. Depuis sa création, il ne cesse de séduire des milliers de locaux et de visiteurs. Célèbre pour ses tapas délicieuses et son ambiance originale, le bar semble être resté intact à travers le temps. 

Ses vieilles étagères avec des bouteilles, ses murs décorés d’azulejos, son vieux comptoir en bois, ses serveurs avec des nœuds papillon, les commandes notées à la craie sont autant d’éléments qui créent le décor particulier du bar. On y retrouve des clients habitués qui mangent debout autour du tonneau. C’est le lieu idéal pour manger à satiété et essayer plusieurs plats de tapas. Pour mieux profiter de l’ambiance du bar, il est conseillé de s’installer au rez-de-chaussée plutôt qu’à l’étage.

La Bicicleteria : le bar le plus caché et insolite de Séville

C’est un endroit planqué qui n’est connu que des intimes qui le surnomme « Bici ». Il passe inaperçu en journée et n’est remarqué que par les observateurs et habitués la nuit. Derrière sa porte semblable à un mur existe l’un des espaces les plus animés de la vie nocturne à Séville. Il est tellement caché qu’il n’est accessible généralement que sur invitation d’un habitué des lieux. Il rassemble les locaux et leurs invités qui festoient sans déranger les voisins. C’est un bar de nuit prisé pour sa discrétion et sa décoration sans oublier son caractère économique. Il arrive que de petits concerts y soient organisés pour le plaisir du public.  

La librairie Beta

Il s’agit d’une librairie installée dans le bâtiment d’un ancien théâtre impérial. Elle se situe au 25 de la rue Sierpes et est le résultat de la transformation qu’a subie ce lieu ancien devenu un coin moderne. Ce magasin de Séville est le plus singulier d’une chaîne de librairies. L’ancien théâtre reconverti en librairie impressionne autant par l’architecture de son bâtiment que par la variété et le grand nombre des ouvrages qui y sont proposés.

Libre de voyager et de partager <3 :

Twitter
Telegram
WhatsApp
Les plus belles réduc's voyage

Des hôtels de rêve à prix cassé, des vols jusqu’à 7x moins chers, et bien d’autres surprises…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres voyages
Vue sur la ville de Rome
6 jours
Que faire à Rome en 6 jours ?

Si Rome ne s’est pas construite en un jour, nous vous conseillons d’en prendre plusieurs pour votre voyage, 6 jours seront raisonnables ! À travers

Les rues de Tokyo le soir pour des activités
Activité le soir
Activités à Tokyo le soir

À l’instar de toutes les grandes villes, Tokyo bien connu des visiteurs le jour, se métamorphose entièrement le soir venu. Dès la tombée de la

Logo voyageDemain